PP 530 Château de Coinsins, 1404-2000 (Fonds)

Contexte de plan d'archivage


Zone d'identification

Cote:PP 530
Cote de gestion:T 5
Intitulé:Château de Coinsins
Dates:1404 / 1729 - 2000 avril
Dates pour la recherche:1404 - 2000
Niveau:Fonds
Mètres linéaires:24,00

Zone du contexte

UD - Producteur de documents (Association): Toms (Reginald)
Historique de la conservation:Le recueil de copie d'actes (PP 530/312) concernant la vie du et au château ou encore les livres de comptes de celui-ci (PP 530/348-349) reflètent la vie du château et de ses habitants (ou locataires) presque depuis sa construction jusqu'aux derniers propriétaires, Reginald et Mary Toms.
Les documents personnels des Toms permettent de suivre non seulement leur activité au château (notamment, nouvelle construction et production viticole), mais aussi une partie importante de l'activité économique de Reginald Toms depuis 1947 (Afrique du Sud) jusqu'après sa mort au décès de son épouse (1993).
Ses documents permettent de retracer la vie au château de Coinsins de 1725 à 1993.
Modalités d'entrée:Denis Weidmann, archéologue cantonal, membre du groupe de travail, chargé de régler le legs fait à l'Etat de Vaud en 1992, par Mme Mary Toms, dernière propriétaire du Château, s'est occupé des aspects documentaires et du catalogage des collections. Un inventaire succinct des archives a été alors réalisé et les documents ont été transférés aux Archives cantonales vaudoises en deux fois : la première fois, en 1994, il s'agissait alors principalement de la bibliothèque et les archives jusqu'aux membres de la famille Guébhard Puis, en 2000, les archives des Toms, après analyse par le service des finances, tri et classement par l'archéologue cantonal, ont été données aux Archives cantonales, à la demande du directeur des Archives cantonales vaudoises, Gilbert Coutaz. Il est à relever que quatre tapisseries restaurées ont été déposées temporairement aux Archives cantonales vaudoises, entre 1995 et 1996.
Date d'entrée:01/07/1994
22/07/1997
27/04/2000

Zone du contenu et de la structure

Contenu:La bibliothèque du château de Coinsins a été remise aux Archives cantonales vaudoises en 1994, avec le fonds d'archives. Il ne doit pas s'agir de la totalité de la bibliothèque, puisqu'"il y a déjà eu sélection (notamment ouvrages des derniers propriétaires)", c'est-à-dire la famille Toms (qui avait réuni à Coinsins une des plus riches collections de tapisseries anciennes en mains privées). Les livres de la bibliothèque ne devaient sans doute pas appartenir à cette famille, mais à celle des précédents propriétaires, les Guébhard (d'origine neuchâteloise), qui ont possédé le domaine de Coinsins de 1830 à environ 1933. En effet, nous n'avons pas retrouvé d'ex-libris des Toms dans les ouvrages.

De nombreux livres portent la marque manuscrite ou sous forme d'étiquette de membres de la famille Guébhard, surtout Louis, mais aussi Mme Guébhard née Pfister (a été aussi relevée la marque du père de Mme Guébhard, George Pfister), ou encore Blanche, Mathilde, Sophie, Maurice, Oscar. On ne peuttoutefois pas totalement exclure que les ouvrages sans marque de propriétaire aient appartenu aux Toms, mais cela semble peu probable.
De rares livres portent une dédicace, dont le Voyage de Figaro en Espagne (Séville 1785), donné par l'auteur à Louis Guébhard.

Nous sommes en présence d'une bibliothèque familiale (ou du moins ce qui en reste) encyclopédique, sensée répondre aux besoins quotidiens de base des habitants du château, dans les différents domaines du savoir; il ne s'agit pas d'une bibliothèque de bibliophile.

Il n'existe pour l'instant pas d'étude sur cette bibliothèque, ni de catalogue de son fonds.

Dans son état actuel, la bibliothèque contient 260 titres 475 volumes. Le fonds antérieur à 1901 est constitué de 239 titres 402 volumes - partitions musicales non comprises.

36 titres (61 volumes) sont du XVIIIe siècle, 203 (341 volumes) du XIXe siècle, 21 titres (55 volumes) du XXe siècle.

La répartition des langues ne tient pas comptedes ouvrages du XXe siècle. 176 titres (31 volumes) sont en français, 28 titres (29 volumes) en allemand, 14 titres en italien, 8 titres en anglais, 8 titres en espagnol (52 volumes pour l'italien, l'anglais et l'espagnol), 5 titres (5 volumes) en latin.

L'essentiel des ouvrages sont donc des ouvrages du XIXe siècle, en français.

L'aperçu systématique du fonds ne tient pas compte des ouvrages du XXe siècle.

Généralités. - 3 titres en 38 volumes, dont 36 volumes du Magasin pittoresque.

Théologie. - 37 titres (48 volumes, parmi lesquels 38 sont du XIXe en français), dont 25 titres (32 volumes) relèvent plutôt de la théologie pratique, comme, pour le XVIIIe siècle, L'office de la quinzaine de Pasques selon l'usage de Rome (Paris 1764), ou Considérations sur l'oeuvre de Dieu dans le règne de la nature et de la providence pour tous les jours de l'année (3 vol., Genève, Paris 1788). On trouve aussi pas moins de 8 psautiers du XIXe siècle.

Droit. - Uniquement 5 titres en 6 volumes (du XIXe en français).

Sciences et arts. - 54 titres en 102 volumes. 6 titres du XVIIIe siècle. Dans ce grand domaine, on trouve 8 titres de philosophie, éducation; 5 titres de politique, économie; 4 titres de beaux-arts et surtout 37 titres (82 volumes, dont 33 de L'Année scientifique et industrielle) relatifs aux sciences (seul 1 titre est du XVIIIe siècle), le plus souvent à l'agriculture, comme le Traité des végétaux qui composent l'agriculture de l'empire français de Claude Tollard (Paris 1805). A mentionner aussi le Manuel de l'histoire naturelle des mollusques et de leurs coquilles d'Alexandre Sander Rang (Paris 1829), Le Ménage, ou l'emploi des fruits dans l'économie domestique, procédés à l'usage de la mère de famille d'Antoine Alexis Cadet-de-Vaux (Paris 1810), l'Avis aux personnes qui font usage des eaux minérales de Plombières, ou traité des eaux minérales de Nicolas Didelot (Bruyères 1782), autant d'ouvrages qui semblent être des premières éditions. L'intérêt pourlessciences vient sans doute de la formation d'ingénieur de Maurice Guébhard, petit-fils de Louis.

Belles-lettres. - 96 titres en 142 volumes, dont quelques éditions originales. XVIIIe siècle : 16 titres (34 volumes), XIXe siècle : 80 titres (108 volumes). 55 titres (84 vol.) sont en français, 20 titres en allemand, 10 titres en italien, 4 titres en espagnol, 4 titres en anglais, 2 titres en latin. La répartition des langues montre un intérêt pour les littératures européennes et l'apprentissage des langues (grammaires, dictionnaires de langue). Parmi les 19 titres en français de la 1ère moitié du XIXe siècle on peut signaler Le cimetière de la Madeleine de Regnault-Warin (Paris 1800), Louise et Cécile de Joséphine de Sirey (Paris 1822) et surtout L'hermite du Mont St-Bernard, ou les bisarreries de la fortune par L.F. Zelottinni (Paris 1801, 2e éd.) que la BN (Paris) ne possède pas.

Histoire. - 44 titres en 66 volumes. XVIIIe siècle : 8 titres (13 volumes), XIXe siècle : 36 titres(53 volumes). Parmi ces ouvrages, on a 10 biographies et 18 titres (25 vol.) de géographie, dont 9 récits de voyages (dont 4 titres du XVIIIe).

Il y a un "inventaire des livres de M. Toms (PP 530/812 = T 5/103) - en rapport avec la collection ou présentant un intérêt scientifique". Cette liste comporte principalement des ouvrages sur les tapis et tapisseries, les objets d'arts et tableaux, des catalogues de vente de 1960 à 1991. L'inventaire mentionne aussi certains livres anciens. Les livres d'art ne nous sont pas parvenus à l'exception des catalogues de vente, ils ont probablement été orientés vers le Musée cantonal d'art et d'histoire ou autres musées (voir liste PP 530/ 813) et d'autres vendus ou donnés.

Collection spéciale :

La bibliothèque du château de Coinsins renferme encore plus de 127 partitions musicales imprimées (130 volumes); il s'agit soit d'oeuvres isolées soit de recueils d'oeuvres, en majeure partie non daté. Les quelques partitions datées sont du XIXe siècle.De plus, plusieurs partitions portent le nom de leur propriétaire suivi d'une date du XIXe siècle. On peut donc conclure que toutes les partitions sont sans doute du XIXe siècle. On y trouve des méthodes pour apprendre le piano, des oeuvres pour piano, des airs d'opéra, des chansons ou scènes populaires. Des ex-libris manuscrits montrent que ces partitions appartenaient aux membres de la famille Guébhard (Blanche, Oscar, Louise, Marguerite, Sophie).

Présentation du contenu de la section archives : Il y a, dans les documents ajoutés par M. Weidmann, un "inventaire des livres de M. Toms - en rapport avec la collection ou présentant un intérêt scientifique". Cette liste comporte principalement des ouvrages sur les tapis et tapisseries, les objets d'arts et tableaux, des catalogues de vente de 1960 à 1991. L'inventaire mentionne aussi certains livres anciens. Les livres d'art ne nous sont pas parvenus à l'exception des catalogues de vente, ils ont probablement été orientés vers le Musée cantonal d'art et d'histoire ou autres musées (voir liste PP 530/ 813) et d'autres vendus ou donnés.
Quant aux archives, elles sont très intéressantes et reflètent les préoccupations des propriétaires successifs.
Le théâtre et des décors conçus et conservés au château (voir principalement les photographies) pour les Guébhard.
Les préoccupations viticoles (relevés météorologiques, quantités et types de vin produit) à diverses époques.
Les archives des Toms sont les plus fournies.
Les documents financiers intéresseraient tout chercheur en histoire de l'économie. Il est à remarquer que les lettres sont souvent tachées par de vieilles agrafes rouillées.
Ce fonds peut également avoir de l'intérêt pour un architecte. Il y trouvera des plans et des divers projets avant construction (du manoir) ou transformations (pour l'installation d'un meilleur chauffage ou des égouts conformes, par exemple) du château. Les problèmes d'approvisionnement en eau sont également soulevés. Mais il y a également de nombreuses photographies de cottages ou bâtisses en Grande Bretagne, principalement, révélant une grande richesse architecturale. Plusieurs plans des buildings construits (notamment à Park West, Londres ou en Afrique du Sud) par les compagnies de Reginald Toms retracent le début des hautes constructions.
Les photographies des divers intérieurs des résidences des Toms marquées par leur goût pour tous les objets d'art enrichissent considérablement l'aspect culturel déjà relevé par la bibliothèque des Guébhard (voir également les photographies prises de celle-ci sur place).
La vie quotidienne est reflétée par des listes détaillées des achats effectués par les Toms (lieux, dates, types d'achat) mais aussi par la consommation en essence (reliée au kilométrage au compteur et au prix de l'essence) voire même par des photographies de vacances.

Archives :
Les archives du château témoignent des diverses activités et intérêts des propriétaires successifs ([1404]-1994).
Livres de comptes, plans du château, transformations et adduction d'eau, production viticole pour les divers propriétaires.
Dossiers d'ingénieur, dessins, plans, cours de géométrie, décors de théâtre dessinés en majorité par Maurice Guébhard (1834-1874).
Archives de Blanche et Louis Guébhard (1868-1869).
Archives de la famille Hess et de leurs locataires la famille Andrieu (1920-1957).
Archives deReginald et Mary Toms (1898-1994) :
liées à l'activité professionnelle de Reginald Toms (1936-1992). Architecture : documentation photographique et coupures de presse. Affaires en Grande Bretagne Londres et Ecosse principalement). Affaires liées aux Bahamas, à l'Afrique du Sud (trust et compagnies de Reginald Toms, plans de construction d'immeubles,...). Affaires et appartement à Monaco, en Irlande, création de diverses fondations en Suisse et au Liechtenstein, gestion de divers comptes.
Documents bancaires et impôts de Mary Toms (1959-1994).
Vie privée des Toms (1898-1993) : correspondance privée, photographiesde voyages, agendas,...
Gestion du château de Coinsins (1940-1992) : production viticole, transformations et constructions au château, locations, entretien, achat d'objets d'art et inventaire pour les assurances,...
Documentation réunie sur le château et ses propriétaires successifs (1958-2000) par Denis Weidmann, archéologue cantonal : inventaires, photographies, correspondance, documentation, catalogues.

Commentaires sur les archives :
Les archives reflètent les préoccupations des propriétaires successifs.
Le théâtre et des décors conçus et conservés au château (voir principalement les photographies) pour les Guébhard.
Les préoccupations viticoles (relevés météorologiques, quantités et types de vin produit) à diverses époques.
Les archives des Toms sont les plus fournies.
Les documents financiers intéresseraient tout chercheur en histoire de l'économie. Il est à remarquer que les lettres sont souvent tachées par de vieilles agrafes rouillées.
Cefonds peut également avoirde l'intérêt pour un architecte. Il y trouvera des plans et des divers projets avant construction (du manoir) ou transformations (pour l'installation d'un meilleur chauffage ou des égouts conformes, par exemple) du château. Les problèmes d'approvisionnement en eau sont également soulevés. Mais il y a également de nombreuses photographies de cottages ou bâtissesen Grande Bretagne, principalement, révélant une grande richesse architecturale. Plusieurs plans des buildings construits (notamment à Park West, Londres ou en Afrique du Sud) par les compagnies de Reginald Toms retracent le début des hautes constructions.
Les photographies des divers intérieurs des résidences des Toms marquées par leur goût pour tous les objets d'art enrichissent considérablement l'aspect culturel déjà relevé par la bibliothèque des Guébhard (voir également les photographies prises de celle-ci sur place) (PP 530/811 = T 5/102).
La vie quotidienne est reflétée par des listes détaillées des achats effectués parles Toms (lieux, dates, types d'achat) mais aussi par la consommation en essence (reliée au kilométrage au compteur et au prix de l'essence) voire même par des photographies de vacances.

Histoire du château de Coinsins :
Le château de Coinsins a été bâti, vers 1725, par le général Jean-Louis de Portes, seigneur de Crassier et de Genolier. Huguenot fuyantla France aprèsla révocation de l'édit de Nantes, il s'installe à Coinsins avant la construction du château. Son régiment au service du roi de Sardaigne est composé uniquement de huguenots. En 1715, il épouse en secondes noces Genevoise-Marguerite de Budé.
Son fils, Louis, reprend le domaine à la mort de son père en 1739. Il prend la défense d'un jeune héritier que l'on tente de dépouiller d'une partie de ses biens, Pierre-Charles Desvignes. Mais celui-ci se voit condamné par LL.EE. de Berne ce qui précipite le départ de Louis, l'obligeant à vendre le château.
En 1764, le domaine est acquis par Jean Bertrand, financier de Genève. En 1782, sa veuve le vend à son tour à Armand-François-Louis de Mestral de Saint-Saphorin. A sa mort (1805-1807), son neveu l'échange contre le domaine d'Etoy à M. de Loriol. Celui-ci le revend à M. Faesch de Bâle.
En 1830, Pierre-Louis-Emmanuel Guébhard, banquier (Soleure 1775, Paris 1859) et son épouse Marie-Henriette Pfister (Marseille 1792, Coinsins 1839) deviennentles propriétaires du château. Il le relève d'un étage un an plus tard. Ils ont deux enfants Georges (Paris 1808, enterré à Neuchâtel en 1815) et Oscar-Louis (Paris 1816, Coinsins 1896).
Le château est transmis à Oscar-Louis Guébhard, très actif dans la politique communale et son épouse Louise de Chambrier (Neuchâtel 1824, Coinsins 1920) qui ont 5 enfants : Maurice-Louis (Coinsins 1844, Lausanne 1911) qui épouse en 1875 Césarine Marie Blanche Forel (Morges 1852, Lonay 1937), Mathilde-Camille (Coinsins 1845, Genève 1910) mariée en 1865 à Frédérich Alexandre Maurice (1836-1892), Sophie (Coinsins 1847, Coinsins 1886) quiépouse en 1868 Edouard Frédéric Du Pasquier (1832-1908), Blanche-Caroline (Coinsins 1851, Coinsins 1933) et Anne-Marguerite (Coinsins 1853, Duillier 1912) qui devient la femme en 1874 de Henry Vernet (1847-1912),châtelain de Duillier.
Maurice Guébhard fait ses études à l'École polytechnique de Karlsruhe. Il travaille ensuite comme ingénieursur la ligne de chemin de fer Venlo-Hamburger Eisenbahn. Il rentre en Suisse, en 1874, et épouse Marie Forel. Celle-ci fonde à Morges un home pour fillettes nommé "Asile des oisillons". Elle possède une belle maison à Lonay, et c'est là que son mari vivra pour se consacrer à la chasse, la viticulture et l'agriculture. Il est, entre autres, membre de la société vaudoise des Carabiniers et secrétaire central de la "Diana".
Blanche réside au château en grande dame. Elle s'occupe de bonnes oeuvres et s'occupe de "l'école du dimanche", invitant chaque année tous les enfants chez elle pour une grande fête.
En automne 1941, ledomaine de Coinsins est acheté à l'hoirie de Mademoiselle Blanche Guébhard par Hector Albert Hess brasseur de Berne, pour son fils Donald. Il effectue quelques réparations et transformations (l'électricité n'était que partiellement installée,...). Il produit du jus de raisin et l'exporte dans sa totalité à Berne. Le produit de la culture maraîchère est revendu àun restaurant.
Le château sera louéà la famille Andrieu : Jean-José Andrieu, journaliste, son épouse, Andrée Morvan qui fait de la peinture sous le nom de Frédérique Orvan et leur fille Nicole Courcel, actrice française (en 1957).
Les derniers propriétaires du château de Coinsins sont Reginald et Alice-Mary Toms.

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d'accès:Libre
Langue et écriture:Français; Allemand; Anglais; Autre

Zone des sources complémentaires

Sources complémentaires aux ACV:- P Guebard : Guebhard (famille).
- P de Mestral section II : de Saint-Saphorin. Collection de tapisseries.
- Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud, d'Eugène Mottaz, t. 1, Lausanne, 1914, p. 960.
- Dossier de l'Agence Télégraphique Suisse.
Sources complémentaires hors ACV:Au Musée de l'Elysée (Lausanne), Documents photographiques de Jean-José Andrieu.
Bibliographie:- Demarcel, Guy, De Reynier, Nicole, Hefford, Wendy, sous la direction de Giselle Eberhard Cotton, La Collection Toms. Tapisseries du XVIe au XIXe siècle, Lausanne. Fondation Toms Paul et Sulgen/Zürich, Verlag Niggli AG, 2010, 339 p.
- "Château de Coinsins. Un envers qui vaut l'endroit" dans Les Châteaux viticoles du Pays de Vaud. Textes Yves Jault. Photographies Yvan Muriset. Préface Paul Anex, Lausanne : 24 heures, 1990, pp. 86-93.
- Collection Toms : de fils et de couleurs : tapisseries du XVIe au XVIIIe siècle : exposition du 4 mai au 22 septembre 1997, Payerne, 1997.
- Schneeberger, Jean, Histoire de Coinsins et de l'Ouest lémanique, Coinsins, 1986.

Zone des notes

Notes:La conservation des photographies (roulées, tâchées) ou des documents financiers est à surveiller.

Zone du contrôle de la description

Information sur le traitement:Hélène Denebourg, sous la direction de Gilbert Coutaz en avril 2000, Jean-Luc Rouiller pour la description du contenu des imprimés anciens, et Paul Bissegger pour l'inventaire des planches et dessins d'ingénieur (inventaire d'août 1994), août 2000.

Il reprend et complète le bordereau établi par Denis Weidmann concernant l'ensemble du fonds et la liste détaillée des papiers de l'ingénieur Maurice Guébhard, établie par Paul Bissegger, le 12 août 1994. Données d'inventaire importées dans scopeArchiv avec l'outil CoSA en mars 2012.

Il a été réalisé en 2 étapes, reflets des versements. Tout d'abord, les imprimés et les archives des différents propriétaires jusqu'à la famille Guébhard ont été analysés. L'inventaire a été suspendu en attendant le dernier versement des archives, principalement, des documents financiers et personnels des Toms. La cotation a alors été reprise et les derniers éléments ont vu leur cote se modifier pour intégrer les nouveaux documents. Les rares imprimés arrivés alors ont été placés dans la section "archives" car ils concernaient principalement les Toms.
Dans un premier temps, Jean-Luc Rouiller, rédacteur romand du Répertoire analytique des fonds anciens imprimés de Suisse, a classé les imprimés par matières selon la proposition ci-dessous. Il les a ensuite dénombrés par matière, langue et siècle (voir décompte dans la présentation du contenu).
La proposition de départ de répartition des matières fournie a été complétée de plusieurs subdivisions en raison des spécificités constantes :
1. Généralités (encyclopédies générales, périodiques généraux, catalogues généraux, dictionnaires généraux, bibliographies générales,...)
2. Religion/Théologie
2 a) Psautiers et bibles
2 b) Divers
3. Droit (aussi droit canon)
4. Philosophie (aussi morale, éducation)
4.1. Politique, économie
4.2. Sciences (médecine, pharmacie, vétérinaire, mathématiques, astronomie, sciences naturelles, physique, chimie, agriculture, sciences occultes, sciences appliquées, ponts et chaussées, art militaire, "sport", jeux, art culinaire)
4.3. Beaux-arts (architecture, sculpture, peinture, musique, gravure,...)
5. Belles-lettres (linguistique, histoire littéraire, poésie,roman, théâtre,...)
5.a Ouvrages généraux
5.b Par langue originale
6. Histoire (aussi histoire des religions, autobiographies et biographies de personnages historiques, sciences auxiliaires de l'histoire)
6 a. Biographies
6 b. Ouvrages généraux
6.1. Géographie (aussi les récits de voyages)
Puis, les imprimés ont été inventoriés et classés au rayon par ordre alphabétique d'auteur au sein de chaque catégorie matière.

Ce travail a permis de clarifier la subdivision "matière", le temps à investir pour chaque fonds et de soulever quelques questions. Par exemple, le cas des partitions ou des placards. Lorsque leur nombre est important, il est préférable de les décrire dans une catégorie qui leur est propre et de manière générale sans entrer dans une descriptionapprofondie.
Dans le cas présent, les partitions ont été regroupées dans une rubrique spéciale après la section des imprimés (avant la partie "archives") et traitées de la manière suivante :
- une première subdivision a été réalisée par type "d'instruments" utilisés (essentiellement la voix ou le piano forté). Puis, quelques ouvrages ont été mis en évidence. Tout d'abord, les ouvrages à la reliure cartonnée. Ceux-ci donnent ainsi une idée du type de musique que l'on peut trouver. Puis, ce sont les propriétaires de ces partitions qui sont valorisés par un regroupement artificiel des ouvrages à leur nom. Le reste a été simplement dénombré puisque la majorité est sans date.
Les partitions manuscrites ont été analysées sommairement dans la mesure où il s'agit souvent d'une copie d'une oeuvre connue permettant de la jouer à plusieurs voix.
On aurait pu placer ces partitions dans la section consacrée aux Guébhard qui semblent être les principaux propriétaires.
Les éléments d'archivesrelatifs à l'histoire du château ont été classés chronologiquement.
Viennent ensuite les archives propres à un habitant des lieux. Ainsi, a-t-on gardé l'unité desouvrages (manuscrits et planches imprimées) liés à l'activité d'ingénieur de Maurice Guébhard. Toutefois, les planches et dessins, ayant déjà été inventoriés en détail par Paul Bissegger en août 1994, ont été présentés avec ces notices et dans le même ordre dans une sous-catégorie propre. Cependant, le second versement a apporté des éléments complémentaires (tels les décors de théâtre ou des photographies de ceux-ci pris lors de la remise du château à l'Etat de Vaud). Ces documents ont été décrits très succinctement par rapport au traitement réalisé par Paul Bissegger.
Dans un second temps, les archives personnelles du second versement ont été classées par propriétaires successifs et donc des éléments (principalement cadastraux) ont été insérés dans les rubriques existantes.
Plusieurs plans de la propriété ont été annotés par les différents propriétaires. Toutefois, ils ont été placés à la date de leur réalisation (s'ils en portent une).
Les archives des Toms, en majorité en anglais, ont été classées et décrites sommairement sur le dos des cartons par M. Denis Weidmann. Une analyse financière poussée pourrait seule révéler la richesse de ce fonds. Certaines imbrications de diverses sociétés n'ont pas toujours permis un classement univoque. De même, les nombreux plans d'architecte et photographies (souvent non datées ni commentées) ont fait l'objet de notices grossières. Cependant, certains éléments ont été mis en évidence, afin d'attirer l'attention sur certains documents particuliers. Ce n'est en aucun cas une tentative d'exhaustivité.
Enfin, les recherches réalisées par M. Weidmann permettent une meilleure approche historique des différents propriétaires. Ce qui, avec le traitement des objets et archives du château après le décès de Mary Toms, constitue une section à part entière.
Les différentes analyses et expertises des objets d'art dénombrés au château au moment du décès de Mary Toms (peintures, tapis, bijoux, meubles,) permettent de se représenter sa richesse.
Les catalogues delavente aux enchères chez Sotheby's en 1995 et le catalogue de l'exposition des tapisseries au bâtiment du Grand Conseil à la place du Château de Lausanne du 13 au 25 juin 1995 achèvent l'inventaire. En effet, ces objets ont été principalement réunis par les Toms mais peut-être pas exclusivement.
La bibliothèque n'est pas conditionnée en boîtes, mais disposée sur les rayonnages.

Inventaires en ligne

Inventaire extrait de DAVEL:CH_ACV__INV_01__0000045502.pdf
 

Descripteurs

Entrées:  architecture (Matières\A)
  bibliothèque (Matières\B)
  [catalogue] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  chant (Matières\C)
  construction (Matières\C)
  [généalogie] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  ingénieur (Matières\I)
  [statistiques] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [diapositive] (Matières\ Subdivisions\de support)
  finances (Matières\F)
  fondation (droit privé) (Matières\F)
  [graphique] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [imprimé] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [inventaire] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  littérature (Matières\L)
  location (Matières\L)
  [photographie] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [plan] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [partition musicale] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  villégiature (Matières\V)
  religion (Matières\R)
  vigne (Matières\V)
  voyage (Matières\V)
  Coinsins (Suisse, VD) (Lieux\C)
  Grande-Bretagne (Lieux\G)
  Suisse (Lieux\S)
  REMAR STIFTUNG (VADUZ) (Personnes\R)
  théâtre (Matières\T)
  tapisserie (Matières\T)
  bâtiment - transformation (Matières\B)
  Coinsins (Suisse, VD) - Château (Lieux\C)
  AGE FOUNDATION (VADUZ) (Personnes\A)
  ANDRIEU (JEAN-JOSE, JOURNALISTE) (Personnes\A)
  ANDRIEU (ANDREE, NEE MORVAN) (Personnes\A)
  ATLAS INVESTMENTS LTD (DUBLIN, IRLANDE) (Personnes\A)
  BELL LONDON & PROVINCIAL PROPERTY TRUST (LONDRES) (Personnes\B)
  Afrique du Sud (république) (Lieux\A)
  Ecosse (Grande-Bretagne) (Lieux\E)
  Irlande (Lieux\I)
  Liechtenstein (principauté) (Lieux\L)
  Monaco (Lieux\M)
  BERTRAND (JEAN, AVOCAT ET FINANCIER A GENEVE, 1726-1780) (Personnes\B)
  BIGGS (WILLIAM) (Personnes\B)
  BLÜCHER AF ALTONA (FAMILLE, ORIGINAIRE D'ALTONA/HAMBOURG, ALLEMAGNE ET DANEMARK) (Personnes\B)
  COURCEL (NICOLE, ACTRICE FRANCAISE, 1931-) (Personnes\C)
  DHANDO INVESTMENT COMPAGNY PTY (AFRIQUE DU SUD) (Personnes\D)
  EAGLE STAR INSURANCE COMPAGNY (LONDON) (Personnes\E)
  FAESCH (FAMILLE, ORIGINAIRE DE BALE) (Personnes\F)
  FERNAND-LAURENT (ANNE-MARIE) (Personnes\F)
  FERNAND-LAURENT (JEAN) (Personnes\F)
  FISCHER (PAUL) (Personnes\F)
  ATLAS STIFTUNG (ZÜRICH) (Personnes\A)
  JAGGI (PHILIPPE) (Personnes\J)
  FROMMHERZ (FAMILLE, ORIGINAIRE DE GÖHRWIHL, WEHRHALDEN, BADE-WURTEMBERG ET MAGLIASO) (Personnes\F)
  GUEBHARD (MAURICE, ALLIE FOREL, INGENIEUR, 1844-1911) (Personnes\G)
  HESS (HECTOR ALBERT, BRASSEUR) (Personnes\H)
  MAIER (PAUL) (Personnes\M)
  OLWELL LTD (DUBLIN) (Personnes\O)
  ORVAN (FREDERIQUE, PEINTRE) (Personnes\O)
  PERRENOUD (MARCEL) (Personnes\P)
  LORIOL (FAMILLE DE, ORIGINAIRE D'ASNIERES-SUR-SAONE, CHANOZ-CHATENAY, AIN, GENEVE, ETOY ET JOUXTENS-MEZERY) (Personnes\L)
  MESTRAL (ARMAND DE, SEIGNEUR DE SAINT-SAPHORIN-SUR-MORGES ET AMBASSADEUR, 1738-1805) (Personnes\M)
  tapisserie ancienne (Matières\T)
  PORTES (LOUIS DE, ALLIE DU PONCET ET DE BUDE, OFFICIER AU SERVICE DE FRANCE PUIS DE SAVOIE, 1666-1739) (Personnes\P)
  STONE, TOMS AND PARTNERS (LONDON) (Personnes\S)
  TAY HOLDINGS PTY LTD (AFRIQUE DU SUD) (Personnes\T)
  SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE BELLAVISTA (FRANCE) (Personnes\S)
  SOMERS (ANTHONY-EDGAR, ECONOMISTE) (Personnes\S)
  SPENCER (JOHN) (Personnes\S)
  tapisserie d'ameublement (Matières\T)
  TOMS (FAMILLE, ORIGINAIRE DE LEICESTER ET GRANDE-BRETAGNE) (Personnes\T)
  TOMS (REGINALD, 1892-1978) (Personnes\T)
  TOMS (MARY, NEE WINTERTON, 1901-1993) (Personnes\T)
  VULTIER (CHARLES-CLAUDE) (Personnes\V)
  ZOSSO (FAMILLES, ORIGINAIRES DU CANTON DE FRIBOURG) (Personnes\Z)
  REGINALD TOMS TRUST (SOUTH AFRICA) (Personnes\C -> à voir\- - - - - - - à valider (collectivités))
  marque de propriété (Matières\M)
  famille -- vie quotidienne (Matières\F)
  TROILLET (ROLAND, ADMINISTRATEUR DE L'AUDIORAMA, JURISTE A COINSINS ET DEPUTE VAUDOIS, 1930-2016) (Personnes\T)
  FONDATION TOMS PAULI (LAUSANNE) (Personnes\F)
  commerce -- objet d'art (Matières\C)
 

Fichiers

Fichiers:
  • CH_ACV__INV_01__0000045502.pdf
 

URL pour cette unité de description

URL: http://www.davel.etat-de-vaud.ch/detail.aspx?ID=45502
 

Médias Sociaux

Partager
 
Accueil|Connexion|de en fr it nl sl ar hu ro
Inventaires des Archives cantonales vaudoises