Eb Registres paroissiaux, 1562.03.01-1989.03.19 (Fonds)

Contexte de plan d'archivage


Zone d'identification

Cote:Eb
Intitulé:Registres paroissiaux
Dates:1562 mars - 1989 mars 19 . Essentiellement les registres paroissiaux antérieurs au 30 juin 1821, avec de nombreuses listes de catéchumènes jusqu'en 1875 surtout.
Dates pour la recherche:01/03/1562 - 19/03/1989
Niveau:Fonds
Importance matérielle:Les nombres de volumes indiqués sont relatifs. Certains répertoires concernent plusieurs registres et ont été signalés pour chacun d'eux.
Mètres linéaires:37,50

Zone du contexte

UD - Producteur de documents (Association): Archives cantonales vaudoises (collection)
Historique de la conservation:Les registres de baptêmes et mariages ont d'abord été tenus par les pasteurs et les curés et conservés dans les paroisses qu'ils concernaient. Des manquements à cette dernière règle doivent cependant être signalés. Il est arrivé qu'un pasteur s'approprie le registre qu'il tenait et que ses héritiers s'en débarrassent (par exemple à Romainmôtier) ou qu'il emporte le volume dans sa nouvelle paroisse et y inscrive des baptêmes et des mariages de paroisses différentes, par exemple, un registre de la paroisse de Pampigny comporte l'inscription de baptêmes et de mariages antérieurs à Daillens (Eb 101/1). En 1705, une ordonnance spécifie encore que les "rôles authentiques" des baptêmes et mariages doivent rester dans les cures. En outre, de nombreux registres ont été détruits dans des incendies, ainsi dans les paroisses réformées de Denezy, Echallens, Ormont-Dessous, Rolle, Sainte-Croix et Bullet. Par prévention sans doute, certaines paroisses ont fait faire des doubles de leurs registres, notamment les paroisses de Moudon, Colombier et Les Croisettes (Epalinges). Enfin, en 1866, le bureau du Département de justice et police fit faire des copies des registres d'état civil de la paroisse d'Ormont-Dessous pour remplacer ceux de 1803 à 1865 détruits par l'incendie du 25 octobre 1866.

Suite à ce sinistre, en 1868, le Conseil d'Etat fait déposer aux Archives cantonales vaudoises, dans la tour de la cathédrale de Lausanne, les registres antérieurs à 1780, dans le but d'en assurer la conservation. En 1876, le Département de justice et police ordonne le dépôt dans les Archives cantonales des registres de l'état civil clos avant 1801. En 1886, le Conseil d'Etat fait transmettre aux Archives cantonales tous les registres de l'état civil clôturés au 30 juin 1821. A notre connaissance, tous les registres paroissiaux de baptêmes, mariages et décès antérieurs à 1821 et existant à ce jour ont été réunis dans cette collection. Dans l'ensemble, les lacunes, imputables à des négligences dans la tenue des registres ou à des pertes, paraissent importantes au 16e siècle et au début du 17e siècle, elles deviennent beaucoup plus rares à la fin du 18e siècle et au 19e siècle.
Modalités d'entrée:Les registres d'état civil antérieurs à 1821 ont été versés aux Archives cantonales vaudoises par vagues successives: en 1868, les registres antérieurs à 1780, en 1876, les registres terminés avant 1801 et en 1887, les registres clôturés au 30 juin 1821.
D'autres compléments ont été apportés :
- 1931 : deux registres d'état civil versés par le syndic de Moudon;
- 1946 : registre des catéchumènes d'Yverdon remis par Alphonse Droz;
- 1950 : registre des catéchumènes de la paroisse de Chexbres 1722 à 1875 (Eb 27/6), versé par la paroisse de Chexbres;
- 1952 : un registre de baptêmes, mariages, annonces de mariage et décès de la commune de Bournens 1799 à 1823 (Eb 25/7 bis);
- 1961 : six registres de catéchumènes de la paroisse de Lausanne, de 1748 à 1882;
- 1966 juillet 28: registre des catéchumènes et des décès de la paroisse des Croisettes 1789-1966 (Eb 39/5), versé par la paroisse des Croisettes (Eb 39/5);
- 1967 janvier 27 : deux registres des catéchumènes de la paroisses de Pampigny 1746-1897 (Eb 101/5-6), versés par la paroisse de Pampigny;
- 1975 mai 27 : un registre de naissances et baptêmes de la commune d'Aubonne 1806-1817 (Eb 8/18), versé par le Tribunal de district d'Aubonne;
- 1983, mars 31 : un registre de catéchumènes de la paroisse de Montpreveyres 1808-1884 (Eb 84/7), donné par la commune de Montpreveyres;
- 1989 novembre 23 : un registre des catéchumènes de la paroisse de Burtigny 1767-1989 (Eb 21/6), versé par la paroisse de Burtigny;
- 2006, mai 5 : deux registres de mariages et annonces de mariage de la paroisse de Bullet et un registre de naissances et baptêmes de la commune de Bullet (Eb 19/4-6) par l'Office de l'état civil d'Yverdon-les-Bains;
- 2006 septembre 26 : un registre de naissances, baptêmes et mariages de la commune de Coppet 1799-1821 (Eb 30/9); deux registres de naissances, baptêmes, mariages et décès de la commune de Leysin 1803-1821 (Eb 72/3-4); deux registres de naissances, baptêmes, mariages et décès de la commune d'Ormont-Dessous 1803-1821 (Eb 96/7-8); deux registres de naissances et baptêmes de la commune d'Ormont-Dessus, 1803-1821 (Eb 95/8-9), versés par le Service de la population.
Date d'entrée:01/01/1876
01/01/1887
01/01/1961
05/05/2006

Zone du contenu et de la structure

Contenu:Registres de baptêmes, d'annonces de mariages, de mariages et de décès, en principe jusqu'au 30 juin 1821, de catéchumènes souvent jusqu'en 1875; listes diverses.

Les Archives cantonales ont constitué deux collections de registres d'état civil: la première, la sous-section Eb, pour les registres paroissiaux, la seconde, la sous-section Ed, pour les registres de l'état civil cantonal. En principe, la ligne de partage entre ces deux collections est chronologique, la sous-section Eb réunissant les registres clos le 30 juin 1821, la sous-section Ed regroupement les registres tenus entre le 1er juillet 1821 et le 31 décembre 1875. En fait, ces collections rassemblant aussi quelques registres de nature différente (registres de catéchumènes et registres communaux notamment), ces bornes chronologiques ne sont pas absolument respectées. Le principe de classement à l'intérieur de ces deux collections est le même: les registres sont groupés par paroisses numérotées selon un ordre alphabétique de 1 (Abbaye) à 142 (Yvonand).

Ainsi, sommairement:
Cote:
- Eb N° de la paroisse / N° du registre. Exemple : Eb 131/5 = collection Eb, paroisse de Vaulion (131), 5e registre.
- Eb N° de la paroisse / N° du registre. Exemple : Ed 92/7 = collection Ed, paroisse d'Ollon (92), 7ème registre
Dates:
- Eb : 1562 ou après - 30 juin 1821.
- Ed : 30 juin 1821 - 31 décembre 1875 (en principe avec de nombreuses exceptions).
Contenu:
- Eb: Registres paroissiaux:
-- Baptêmes: dès l'origine, au plus tôt dès 1564
-- Mariages: dès l'origine, au plus tôt dès 1562
-- Décès: généralement dès 1728, au plus tôt dès 1606
-- Annonces de mariages: dès 1704 (Sentier Eb 126/13 ?)
-- Catéchumènes: au plus tôt dès 1640
- Ed: Registres d'état civil cantonal:
-- Naissances
-- Mariages
-- Décès

Dans la collection Eb sont juxtaposés des registres paroissiaux où les pasteurs ont enregistré les baptêmes, les mariages, les décès, les annonces de mariages, entre 1562 et 1821, les catéchumènes jusqu'à la fin du 19e siècle, exceptionnellement jusqu'en 1989. Cette collection comprend également les registres tenus dans les paroisses réformées de langue allemande de Lausanne (dès 1681), Moudon (dès 1707), Nyon (dès 1714), Vevey (dès 1719), Aubonne (dès 1752) et Yverdon (dès 1721). Les registres des paroisses catholiques existantes dans le Pays de Vaud - soit Assens, Echallens, Bottens et Saint-Barthélemy - ont aussi été placés dans cette collection.

A ces registres paroissiaux ont été adjoints 19 registres communaux de la fin du 18e siècle et du début du 19e siècle, ainsi que les registres de mariages civils tenus par la justice de paix de Lausanne depuis 1836 (Eb 71/28 à 42).

A l'intérieur des registres se trouvent incidemment d'autres documents ou annotations qui n'ont peu ou pas de liens avec les baptêmes, les naissances et les mariages et les décès, par exemple des listes de familles (Eb 109/1), des rôles de pasteurs (Eb 6/4, Eb 73/3 et Eb 91/2 et Eb 133/1), des comptes relatifs à la Bourse des pauvres (Eb 31/7 et Eb 46/7), des procès-verbaux de Consistoire (Eb 16/6 et Eb 122/5) ainsi que diverses notes sur la météorologie (Eb 73/4 et Eb 133/1) ou sur les émigrés (Eb 88/19), etc. (pour plus de détail voir Jean-Pierre Chapuisat,"Les registres paroissiaux échenillés de leurs généalogies", in: Revue historique vaudoise, 1983, pp. 31-56).


Notice historique sur l'état civil dans le canton de Vaud

L'obligation de tenir des registres où l'on inscrit mariages et baptêmes remonte à la Réformation et suit de peu la conquête bernoise du Pays de Vaud. L'Edit de réformation du 24 décembre 1536 charge les pasteurs de la tenue de ces registres dans leur paroisse. Ce n'est cependant qu'en 1552 que le livret contenant cette prescription fut distribué à tous les pasteurs du pays dans sa traduction française. L'ordre mit, semble-t-il, un certain temps avant d'être appliqué: le plus ancien registre d'état civil conservé dans le Pays de Vaud remonte à 1562. L'enregistrement des décès ne paraît avoir été introduit qu'en 1708 et ne s'est imposé généralement qu'en 1728. Depuis un certain temps déjà, les décès étaient consignés ici et là par les curés des paroisses catholiques, par des communes et par certains pasteurs. L'inscription du jour de naissance est prescrite en 1773 dans les Ordonnances ecclésiastiques pour le Pays de Vaud. Un an après la révolution de 1798, la République helvétique confia aux municipalités le soin de s'occuper des registres servant à constater la naissance, la mort et le mariage des citoyens, sans pour autant délier les pasteurs de leurs obligations antérieures. Ainsi, des registres de naissances, baptêmes, mariages et décès ont été tenus parallèlement au niveau des paroisses et des communes de 1799 à 1821. Ce régime perdura jusqu'au 1er juillet 1821, date d'entrée en vigueur du code civil vaudois et de la loi cantonale sur la tenue des registres d'actes de l'état civil. Ces deux textes législatifs ont fondé l'état civil cantonal qui s'est maintenu jusqu'à l'entrée en vigueur de l'état civil fédéral, le 1er janvier 1876.

Chronologie

Afin de donner un aperçu sur l'évolution de l'enregistrement des baptêmes, naissances, mariages et décès de 1536 à 1821, quelques faits significatifs ont été retenus, ce sont principalement des publications d'ordonnances et de textes de loi. Bien entendu, ce tableau n'est pas exhaustif, il ne donne que quelques points de repères et éclairages. Sources et bibliographie utiles :
ACV, Ba 16 : Registres de mandats souverains (1624-1798); ACV, Ba 21 : Mandats et ordonnances souveraines (1542-1794); ACV, Bd 37 : Recueil d'ordonnances pour les églises du Pays de Vaud (1758); ACV, Bd 38 : Ordonnances ecclésiastiques pour le Pays de Vaud (1773); ACV, Ea 20/1 : République helvétique : état civil; ACV, Eb : Registres paroissiaux; Sb 35 : Paroisses de Curtilles-Lucens, Recueil des lois, décrets et autres actes du gouvernement du canton de Vaud; Vuilleumier, Henri, Histoire de l'Eglise réformée du Pays de Vaud sous le régime bernois, tome I-IV, Lausanne, 1927-1933.

- 1536 (24/12): Edit de réformation exigeant l'observation de prescriptions liturgiques et la tenue de registres de baptêmes et de mariages.
Pour l'Eglise réformée le baptême et la Cène sont les seuls sacrements, le mariage est un acte civil confirmé par une bénédiction religieuse, l'Eglise ne participe pas aux rites funéraires : les prédications, prières, aumônes et sonneries de cloche aux enterrements sont interdites dans le Pays de Vaud sauf dans les bailliage communs.
- 1540: fixation des limites des paroisses réformées. En 1542, le pays de Vaud compte 66 pasteurs, 6 diacres et 9 régents ministres.
- 1562 (01/03): plus ancien registre paroissial vaudois conservé : paroisse réformée de Moudon : mariages (dès mars 1562); baptêmes (dès janvier 1568).
- 1570 (05/12): la tenue de registres de baptême et de mariage est exigée dans toutes les paroisses (mandat souverain).
- Fin 16e siècle: l'Eglise du pays de Vaud compte environ 110 paroisses, suite notamment à un remaniement de la répartition des paroisses en 1584.
- Début 17e siècle: des décès sont inscrits dans quelques registres paroissiaux :à Concise (en 1606, puis dès 1661), à Denens (dès 1608), à Pully (dès 1617), à Rances (dès 1620).
-1686: constitution de la première paroisse réformée de langue allemande dans le pays de Vaud, à Lausanne. Celle d'Aigle suit en 1692.
- 1688 (19/10): défense des banquets les jours d'annonces de mariages (mandat souverain).
- 1693 (16/12): ordonnance rappelant l'obligation de faire enregistrer les enfants que l'on baptise (mandat souverain).
- 17e siècle: création de 9 paroisses supplémentaires et de 10 diaconats dans des paroisses déjà existantes.
- 1705 (20/07): dans chaque paroisse les "rôles authentiques des baptêmes et des mariages" doivent rester dans les cures, et être produits et examinés dans les assemblées des Classes" (mandat souverain).
- 1705 (23/07): ordonnance aux ministres de se pourvoir d'un rôle des baptisés et mariés (mandat souverain).
- 1707 (01/07): défense de baptiser un enfant avant de l'avoir enregistré (mandat souverain).
- 1708 (10/03): obligation d'annoncer les décès au pasteur avant l'ensevelissement (mandat souverain).
- 1712 (10/12): défense aux ministres de marier qui que ce soit "qu'il n'ait une lettre du seigneur ballif comme quoi il est bien armé" (mandat souverain). Cette exigence est rappelée dans des mandats souverains de 1732, 1758 et 1784. Le pasteur doit s'assurer par un billet du commandant militaire que l'époux est pourvu de son uniforme et de ses armes.
- 1727 (2/12): les registres des baptêmes, mariages et décès doivent être inspectés à l'occasion de chaque visite d'église (mandat souverain).
- 1727 (27/12): arrêt ordonnant l'inscription des décès par les pasteurs dans des registres mortuaires et menaçant de châtiment celui qui ensevelira ou fera ensevelir sans la permission du pasteur. Suite à cet arrêt, depuis 1728, la tenue des registres de décès est généralisée.
- 1730 24/05: chaque marié doit être pourvu d'une Bible (mandat souverain).
- 1738 (16/12): pour ceux tous ceux qui demeurent hors de leur bourgeoisie depuis plus de deux ans, les publications de mariage devront être faites non seulement dans le lieu de leur bourgeoisie (paroisse d'origine), mais aussi dans la paroisse où ils sont résidents (mandats souverain).
- 1743 (11/06): les publications de mariage doivent être certifiées par le seing et le sceau du ministre (pasteur) et le sceau du bailli (mandat souverain).
- 1755 : ordonnance aux pasteurs d'indiquer dans les actes de baptême et de mariage les noms des père et mère de l'enfant ou des époux (mandat souverain).
- 1758 (01/06): recueil d'ordonnances pour les églises du Pays de Vaud:
-- inscription des baptêmes dans des registres conservés dans les cures avec la mention des jours de naissance et de baptême, du nom de l'enfant, de ses père, mère, parrains et marraines;
-- obligation, dans la mesure du possible, pour les pères de faire baptiser leurs enfants dans leur paroisse; les enfants baptisés hors de leur paroisse devront être enregistrés dans la paroisse de baptême et dans celle du père;
-- inscription des mariages dans un registre avec les noms de baptême et de "maison" des époux, les noms de leurs pères et de leur lieu d'origine; le tarif d'un extrait est fixé;
-- inscription des morts dans un registre; pour assurer cet enregistrement les pasteurs désignent les marguilliers qui ont fonction de fossoyeur et sont seuls habilités "à creuser la fosse dans le cimetière".
Les tarifs des extraits de baptême, mariage et décès sont fixés.
La publication des bans de mariage est faite à l'église trois dimanches consécutifs dans les paroisses des deux époux et dans celle du lieu où ils demeurent depuis plus d'un an.
Les mariages des étrangers, des réfugiés et des prosélytes sont réglementés. Les mariages entre personnes de différentes communions sont interdits.
Ce recueil comprend la "topographie ecclésiastique du Pays de Vaud": 129 paroisses, 7 suffragances, 7 communautés allemandes y sont recensés.
- 1773 (25/02): ordonnances ecclésiastiques pour le Pays de Vaud renouvelant en grande partie celles de 1758.
- 1799 (15/02): loi de la République helvétique.
Article 54: "(Les Chambres Municipales s'occupent) des registres servant à constater la naissance, la mort et le mariage des citoyens, sans que, pour cela les pasteurs soient délivrés des obligations relatives à cet objet, dont ils étaient chargés jusqu'à présent."
- 1801 (20/01): arrêté du Conseil exécutif de la République helvétique:
"1. Les ministres du culte continueront, ainsi qu'ils l'ont fait jusqu'à présent, de tenir sous leur propre responsabilité les registres de naissance, de mariage et de décès. 2. Ils tacheront de remplir incessamment les lacunes qui peuvent se trouver dans les livres par omission d'enregistrement, en invitant à cet effet leurs paroissiens à leur faire parvenir les indications nécessaires. 3. Chaque citoyen est tenu d'indiquer au pasteur du lieu de son domicile les naissances, les mariages et les décès qui concernent lui ou les siens, afin qu'il en soit fait inscription. Il est de plus en obligation d'en donner connaissance au pasteur du lieu de son origine. 4. Les registres tenus à ce sujet par les ministres du culte seront regardés, ainsi que cela a eu lieu jusqu'ici, authentiques relativement à l'état civil. 5. Les certificats de naissance, de mariage et de décès donnés par les ministres du culte devront outre leur signature être revêtus de celle du président de la municipalité."
- 1803 (18/06): loi cantonale sur l'organisation des Municipalités.
Article 39 : "(Les Municipalités sont chargées) de la tenue des registres de l'état civil des personnes, savoir: registres de naissance, de mort et de mariage, indépendamment de ceux qui sont tenus par les pasteurs."
- 1805 (8/05): loi cantonale supprimant les cures allemandes dans le canton, à l'exception de celle de Lausanne.
- 1816 (27/05): loi cantonale sur les fonctions et la compétence des Conseils communaux et des Municipalités, réaffirmant que la tenue des registres de l'état civil des citoyens, indépendamment de ceux tenus par les pasteurs, est du ressort des Municipalités.
- 1820 (08/12): loi cantonale sur la tenue des registres d'actes de l'état civil (71 articles).
- 1821 (01/07): entrée en vigueur du Code civil vaudois du 11 juin 1819. et de la loi du 8 décembre 1820 sur la tenue des registres des actes de l'état civil. Clôture des anciens registres de paroisses (article 10 de la loi). Les Municipalités ne sont plus tenues à tenir des registres de l'état civil (article 20 de la loi).

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d'accès:Libre. Consultable seulement sur copie (numérique ou microforme).
Langue et écriture:Allemand; Français; Latin

Zone des sources complémentaires

Sources complémentaires aux ACV:Ec; Ed; PP 516 (Eglise évangélique libre du canton de Vaud); PP 127/3-4 et 12 (Paroisse catholique de Bottens); PP 224/A (Paroisse catholique d'Assens); C XXI 50 et 58 (anciennes reliures).


Ea : Rôles et recensements, statistiques de la population, quelques ordonnances d'état civil, et plus particulièrement :
-- Ea 20/1: Dossier sur l'état civil sous la République helvétique (1 boîte)
-- Ea 20/5 : Notes additionnelles aux registres des actes de l'état civil de diverses paroisse (1 boîte)
-- Ea 23 : Annonces de mariages et déclarations y relatives, vers 1540, du curé d'Echallens, Pierre Favre, et du ministre de Vullierens, Jean Bonivoye (1 enveloppe)
-- Ea 25 : Registre contenant des recherches en paternité (cohabitations), des publications de mariages de Vaudois rière Berne et de Bernois rière Vaud, des divorces entre Vaudois et Bernois, etc., 1803-1815
- Ed : Registres de l'état civil cantonal (1821-1875)
- Ec : Pièces justificatives de l'état civil cantonal (1821-1875)
-Bl : Affaires féodales (environ 16e siècle - fin 18e siècle)
- P Paroisse catholique d'Echallens: Paroisse catholique d'Echallens
- P Paroisse nationale allemande de Lausanne : Paroisse nationale allemande de Lausanne (1692-1927)
- P Paroisse réformée de Lausanne : Paroisse de Lausanne (1804-1910)
- PP 119 : Paroisse de Romainmôtier (1539-1923)
- PP 127 : Paroisse catholique de Bottens (1585-1959)
- PP 224 : Cure catholique d'Assens (1515-2000)
- PP 256 : Paroisse de Romainmôtier (1655-1849)
- PP 257 : Paroisse d'Ollon (1801-1891)
- PP 350 : Paroisse de Trey (1790-1962)
- PP 405 : Paroisse de Dommartin (1773-1990)
- PP 452 : Paroisse de Montet-Cudrefin (1490-1828)
- PP 453 : Paroisse catholique de Rolle (1516-1955)
- PP 840 : Paroisse catholique de Villars-le-Terroir
- SB 5 : Paroisse de Vevey (1720-1951)
- SB 19 : Paroisse de Mézières (1640-1945)
- SB 22 : Paroisse de Lignerolle (1758-1900)
- SB 27 : Paroisse d'Ecublens-Saint-Sulpice (1821-1970)
- SB 34 : Paroisse de Leysin (1605-1980)
- SB 35 : Paroisse de Curtilles-Lucens (1671-1969)
- SB 51 : Paroisse de Champagne (1662-1944)
- SB 82 : Paroisse de Vufflens-la-Ville (1699-1952)
- SB 85 : Paroisse d'Avenches (1729-1898)
- SB 92 : Paroisse de Prilly-Jouxtens (1704-1957)
- SB 104 : Paroisse d'Assens (1676-2000)
- SB 129 : Paroisse de Thierrens (1727-1978)
- SB 136 : Paroisse de Goumoëns-la-Ville (1807-2000)
- SB 137 : Paroisse d'Oulens-sous-Echallens (1576-2000)
- ZC 1 : Fichier des noms de famille dit "Fichier Chastellain", consultable sur les microfilms RMS 6/196001 à RMS 6/198017
- ZC 2 : Fichier des mariages (1821-1875), consultable sur les microfilms RMS 6/120017 à RMS 6/1200324
- ZC 3 : Fichier des décès pour les paroisses des districts de Lausanne, Lavaux et Vevey, ainsi que des paroisses d'Ecublens, Morrens, Villeneuve et Yverdon (1821-1875), consultable sur les microfilms RMS 6/19916 à RMS 6/1200026
- ZC 4 : Fichier des pasteurs (1536-1999), consultable sur les microfilms RMS6/1991 à RMS 6/19915
- ZC 5 : Fichier individuel médiéval (1000-1536)
- ZC 6 : Fichier individuel moderne (1536-1798), consultable sur les microfilms RMS 6/192001 à RMS 6/193024
- ZC 7 : Fichier individuel contemporain (1798-1999), consultable sur les microfilms RMS 6/193025 à RMS 6/194052
- ZC 11 : Fichier des notaires de Lausanne, Lavaux, Vevey, Morges et Oron (16e siècle) consultable sur les microfilms RMS 6/120041 à RMS 6/1200617
- C XXI 50 et 58 (anciennes reliures).
Sources complémentaires hors ACV:Archives des communes vaudoises :
- Registres communaux de naissances, baptêmes et mariages tenus par les municipalités.
Bibliographie:- Favey, Georges, "Etat civil", dans Dictionnaire historique, géographique et statistique du canton de Vaud, tome I, 1914, p. 696-701.
- Vuilleumier, Henri, Histoire de l'Eglise réformée du Pays de Vaud sous le régime bernois, tome I-IV, Lausanne, 1927-1933.
- Dessemontet, Olivier, Histoire des Archives cantonales vaudoises, Lausanne, 1956, 48 p.
- Vaucher, Gustave, "Registres paroissiaux et d'état civil dans la Confédération suisse", dans Archivium, VIII, 1958, p. 61-77.
- Dessemontet, Olivier, "Aperçu sur l'état civil vaudois au 31 décembre 1875", dans Revue de l'état civil, 42, 1974, p. 340-344.
- Duboux, Roland, "Aperçu sur l'état civil vaudois de 1875 à nos jours", dans Revue de l'état civil, 42, 1974, p. 344-349.
- Chapuisat, Jean-Pierre, "Les registres paroissiaux échenillés de leurs généalogies", dans Revue historique vaudoise, 1983, p. 31-56.
- Pictet, Robert, "Quelques jalons pour vos recherches généalogiques aux Archives cantonales vaudoises et auprès des Officiers d'état civil", dans Bulletin généalogique vaudois, N°1, 1988, p. 29-49.
- Guide des Archives cantonales vaudoises, Chavannes-près-Renens, 1993, 141 p (plus particulièrement p. 43-46).

Zone du contrôle de la description

Information sur le traitement:Ces registres paroissiaux ont formé, depuis la fin du 19e siècle, une des grandes séries documentaires conservées par les Archives cantonales vaudoises. A partir de cette source, celles-ci ont été appelées à produire de très nombreux extraits d'état civil. Pour faciliter leur propre travail, puis celui des généalogistes, elles ont établi au fil du temps des instruments de recherche performants : répertoires alphabétiques, fichier et inventaire.

Répertoires alphabétiques des registres

La constitution de répertoires alphabétiques des personnes inscrites dans les registres paroissiaux a été une des tâches lourdes et importantes que les Archives cantonales vaudoises se sont assignées. De 1892 à 1899, ce très long et minutieux travail a été entamé de manière systématique paroisse par paroisse, en suivant d'abord un ordre alphabétique : 10 paroisses ont été ainsi traitées. De 1915 à 1921, puis de 1933 à 1940, le chantier a été repris sans pouvoir être terminé : aujourd'hui à peu près la moitié des registres paroissiaux clos en 1821 ont été traités. L'indexation alphabétique des personnes inscrites dans les registres a été faite, à la main, sur des grands cahiers, par registre ou groupe de registres de même paroisse et de même nature (baptêmes, mariages, décès, catéchumènes). La perspective - sans doute trop lointaine - d'une indexation cumulative de tous les registres n'a pas été envisagée et la présentation de ces répertoires n'est pas homogène. Ce travail fastidieux mais très bénéfique a été confié à divers collaborateurs, de 1936 à 1939 des chômeurs ont rempli cette tâche. Depuis 1996, le Cercle vaudois de généalogie a repris le projet d'indexation des registres paroissiaux.

Inventaire des registres

Parallèlement à ces répertoires alphabétiques, un inventaire détaillé de tous les registres de l'état civil, déposés aux Archives cantonales vaudoises a été établi pour le Département fédéral de justice et police, en 1901. Cet inventaire englobait les registres paroissiaux clos en 1821 et ceux tenus de 1821 à 1875. Une version dactylographiée et limitée aux registres clos en 1821 a été mise à la disposition du public dès décembre 1915. Le traitement initial et global des registres d'état civil a induit un classement par paroisse selon le découpage du territoire en paroisses fixé en 1863 (arrêté du 23 juin 1863) qui ne pouvait correspondre exactement aux délimitations paroissiales d'origine. Autrement dit, le classement des registres repose sur un état des paroisses bien postérieur à celui de 1821. Les fluctuations des regroupements paroissiaux à travers le temps et le fait que plusieurs registres pouvaient être tenus parallèlement dans une même paroisse rendent forcément encore plus difficiles le classement des registres et surtout l'identification des lieux concernés. Un numéro a été attribué à chaque paroisse de 1863 selon un ordre alphabétique. Il sert tant au classement des registres antérieurs à 1821 (section Eb) qu'à celui des registres de 1821-1875 (section Ed). L'inventaire des registres d'état civil clos en 1821 a été mis à jour vers 1964. Cette dernière présentation a servi jusqu'en 2006.

Conditionnement

L'état physique d'une source aussi précieuse a été sans doute mis à mal par une très forte consultation. A partir de 1962, plusieurs dizaines de registres ont été restaurés et reliés. Pour financer ces travaux, un arrêté, daté du 29 janvier 1963, soumet la consultation de ces registres à un émolument de 1 franc par volume et par jour, le produit de cet émolument devant être consacré à l'entretien de cette source. Naturellement, la reliure de registres, parfois de simples cahiers épars, a été pratiquée bien auparavant et des parties de volumes distincts ont été ainsi artificiellement réunies. La mise à disposition du public d'une copie de consultation sur microfilm, à partir de décembre 1976, a mis un frein à cette campagne de restauration.

Microfilmage

Le 14 décembre 1949, les Archives cantonales vaudoises donnaient leur accord au Président de la mission austro-suisse de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours, Samuel-E Bringhurts, de « faire filmer à ses propres frais tous les registres d'état civil, antérieurs au 30 juin 1821, déposés aux Archives cantonales vaudoises. La Société généalogique de l'Utah, à Salt Lake City, s'engageait à mettre à la disposition des Archives cantonales vaudoises une copie gratuite des films. Le travail de prise de films a été effectué par une maison vaudoise, le photographe Ch. Paris, à Lausanne. Le microfilmage des registres paroissiaux vaudois fut terminé en 1951. Le microfilmage n'écarta pas pour autant la consultation du document original aux Archives cantonales vaudoises qui, tout en disposant des bobines originales, ne mirent pas de copies en circulation publique. Il fallut attendre le début des années 1970 pour que le microfilmage des registres des paroisses soit repris sous la forme d'une prise de vue 35 mm, non perforé, d'une longueur de 30 mètres. Les Mormons l'étendirent, avec l'accord des Archives cantonales, aux registres d'état civil entre 1821 et 1875 et à l'ensemble des registres de notaires des origines à 1837. Ce travail fut réalisé entre 1972 et 1976 et produisit plus de 3 100 bobines 35 mm (Gilbert Coutaz, avec la collaboration de Christophe Moratal, "Coups de projecteur sur le microfilmage aux Archives cantonales vaudoises", dans Archives cantonales vaudoises : rapport d'activité 2000, pp. 29-38).

Fichier sur l'état civil

Un répertoire général de tous les noms de famille contenus dans les registres paroissiaux de 1562 à 1821 a été patiemment constitué par le sous-archiviste Henri Chastellain (1870-1934), entre 1916 et 1924 (ZC 1). Cet instrument permet de constater dans quelles communes du canton les familles "ont essaimé" et à partir de quelles dates Plus de 200'000 fiches manuscrites constitue ce répertoire. Chaque fiche porte le nom de famille mentionné, le registre dans lequel il est mentionné, la nature de l'événement concerné (baptême, mariages, décès) et l'année de la mention, parfois l'origine de la famille. Ce fichier est accessible au public sous forme de microfilm depuis 1999. Un condensé sommaire de ce répertoire a été édité sous forme dactylographiée en 1926 (Sur l'action de Henri Chastelain, voir Panorama des Archives communales vaudoises, 1401-2003, Lausanne, 2003, pp. 151-153, ainsi que le fonds Henri Chastelain (P Chastelain) et le fichier qu'il a établi sur la famille Lecoultre (P Lecoultre (fiches généalogiques).

Inventaire dans une base de données

L'inventaire dactylographié a été porté dans la base de données DAVEL par Victor Kunte, Jérémy Rochat, Denis Pierrehumbert, Hyrmete Berisha et Carole Laubscher sous la direction de Pierre-Yves Favez, entre 1998 et 2000. Cette saisie a été reprise par Jérémy Rochat, Eloi Contesse, Joël Pasche sous la direction d'Olivier Conne en 2005. La description au niveau du fonds a été faite par celui-ci, en 2006.

Entre janvier 2014 et août 2015, l'inventaire a été complètement revu et enrichi lors de la préparation de la numérisation du fonds par Gilbert Coutaz, Christian Gilliéron, Eloi Contesse, Gilles Jeanmonod, Olivier Conne, Jérôme Guisolan, Olivier Rubin et Daniel Guélat.

Les traitements occasionnés par le projet de numérisation en 2014 ont touchés 500 registres Eb/Ed. Les pièces décachetées sont restées libres.

Inventaires en ligne

Inventaire extrait de DAVEL:CH_ACV__INV_01__0000010007.pdf
 

Descripteurs

Entrées:  [annonces de mariage] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  baptême (Matières\B)
  [registre de catéchumènes] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  décès (Matières\D)
  mariage (Matières\M)
  [registre de décès] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [registre de mariages] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  registre paroissial (Matières\R)
  [registre de naissances] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  fossoyeur (Matières\F)
  marguillier (Matières\M)
  registre de l'état civil (Matières\R)
 

Fichiers

Fichiers:
  • CH_ACV__INV_01__0000010007.pdf
 

URL pour cette unité de description

URL: http://www.davel.etat-de-vaud.ch/detail.aspx?ID=10007
 

Médias Sociaux

Partager
 
Accueil|Connexion|de en fr it nl sl ar hu ro
Inventaires des Archives cantonales vaudoises