Conservatoire de Lausanne

 

Base Data

Id. NameConservatoire de Lausanne
 

Provenance Infos

Zone d'identification

Type d'entité:Collectivité
Forme(s) autorisée(s) du nom:Conservatoire de Lausanne

Zone de la description

Histoire:La création du Conservatoire de Lausanne est due à l'initiative du violoniste Gustave-Adolphe Koëlla. Celui-ci fonde la société anonyme de l'Institut de musique de Lausanne pour toutes les personnes qui voudraient faire de la musique à un niveau professionnel, comme pour celles qui veulent en faire à titre de divertissement. A la fin de l'année 1860, la Gazette de Lausanne annonce publiquement la naissance de l'Institut de musique de Lausanne.

Les premières leçons commencent en avril 1861, dans un appartement de cinq pièces. L'école emploie cinq professeurs et compte cinquante-trois élèves, les disciplines suivantes sont enseignées : piano, violon, violoncelle, chant et théorie de la musique (solfège et harmonie). En 1886, 25 ans après sa création, le nombre des élèves a quintuplé (~ 250 élèves) et les professeurs sont au nombre de 16. En 1911, lors du cinquantenaire, les élèves sont au nombre de 550 et suivent les cours de 36 professeurs. En 1961, le Conservatoire compte 950 élèveset 76 professeurs, et en 1986, 1'223 élèves et 94 professeurs.

Lors de sa création en 1860, le capital social du Conservatoire, société anonyme, se compose d'actions de Fr. 5.- et la société est administrée par sept membres élus parmi les actionnaires. Les statuts sont révisés en 1875 pour permettre l'achat ou la construction d'un bâtiment et la souscription d'emprunt. En 1887, en raison de l'entrée en vigueur du Code des Obligations, les statuts sont révisés, la société anonyme devient une société régie par les dispositions du Titre XXVIII du Code des Obligations et se fait inscrire au Registre du Commerce. En 1910, les statuts subissent des modifications importantes et la société prend le nom de "Société du Conservatoire de Lausanne, Institut de musique", le comité, composé alors de sept membres, en accueille deux de plus, l'un d'eux est un représentant des pouvoirs publics. Dès lors, les diplômes des classes professionnelles portent le sceau du Département de l'instruction publique et des cultes et celui des Ecoles de Lausanne. Cette même année le Conservatoire reçoit pour la première fois une subvention du Canton et une de la Ville, mais sa valeur était surtout symbolique et honorifique. Après la Première Guerre mondiale, le Conservatoire se trouve en difficultés, il demande une aide à l'Etat et à la Ville de Lausanne. Les subventions annuelles sont versées depuis 1925, l'Etat donne 500 francs et la Ville 1'600 francs; en 1963 cette dernière augmente sa subvention à 65'000 francs; en 1966 l'Etat augmente la sienne à 50'000 francs. Pendant les années 1958-1966, ces appuis financiers compensaient les pertes d'exploitation. En 1969, l'Etat et la Ville décident de donner chacun 275'000 francs, ces subventions s'élèvent chacune à 2'552'000 francs en 1986. Vers 1968, le Conservatoire, connaissant de gros problèmes financiers, se forme le projet de transformer la société en une fondation. Ce projet aboutit en 1970. Dès lors, les représentants des pouvoirs publicsoccupent plus de place dans le comité et les subsides augmentent fortement. Simultanément l'Association des Amis du Conservatoire de Lausanne est créée, pour remplacer l'association qui avait assuré la vie du Conservatoire jusque-là.

L'école s'installe en 1861 au 3ème étage de la maison Fevot, à l'angle de la rue Haldimand et de la place Saint-Laurent, l'appartement de cinq pièces devient vite exigu, en 1963 l'école déménage au nord de la cour du Cercle Beau-Séjour. En 1870 l'école est transférée dans un immeuble nommé "Le Péristyle" (remplacé actuellement par l'hôtel de la Paix), situé Derrière-Bourg. En 1905, le Conservatoire déménage à Mon Port, situé à l'angle sud-ouest de la rue du Midi, il va s'installer en 1908 au n°6 de la même rue et s'étend jusqu'au n°8 en 1942. En 1979, il prend possession des locaux des Galeries du commerce, entièrement rénovées.

Dès 1909, le théâtre fait son entrée au Conservatoire : ce sont d'abord des cours de diction. En 1942 on peut y suivre descours d'interprétation et de préparation au théâtre, l'année suivante un professeur est engagé pour diriger un cours d'art dramatique et de préparation à la radio. En 1960, Pierre Walker - alors adjoint du chef du service dramatique de Radio-Lausanne - crée l'ERAD (Ecole romande d'art dramatique) qui, en plus de la diction et du jeu, donne aux élèves des cours de danse classique, d'escrime, d'éducation corporelle, de mime, d'histoire du théâtre et de la musique. En 1969, l'ERAD devient véritablement une section du Conservatoire de Lausanne.

Le Conservatoire de Lausanne se fait connaître dans la région par les auditions qu'il organise. Les élèves subissent chaque année des examens. Le Conservatoire organise aussi ses propres concours, le premier a lieu en 1923, créé par l'Association des professeurs; il s'adresse aux élèves de piano. Les élèves du Conservatoire se produisent lors des nombreuses auditions programmées chaque année. Les auditions, les examens, les concours et autresconcerts font partie de la vie publique du Conservatoire. A ces manifestations viennent s'ajouter des cours occasionnels donnés par des musiciens de passage.

Zone du contrôle de la description

Code d'identification de la notice d'autorité:[00509]

Relations avec des ressources archivistiques

Identification et intitulé de la ressource associé:PP 475