Edipresse Publications S.A.

 

Base Data

Id. NameEdipresse Publications S.A.
 

Provenance Infos

Zone d'identification

Type d'entité:Collectivité
Forme(s) autorisée(s) du nom:Edipresse Publications S.A.

Zone de la description

Histoire:Edipresse

L'origine de ce groupe de presse remonte à la Société de la Feuille d'avis de Lausanne et des Imprimeries Réunies S.A., fondée en décembre 1906 par Paul Allenspach, directeur du quotidien Feuille d'avis de Lausanne, et les imprimeurs Charles Viret-Genton et Jules Corbaz, rejoints en 1910 par l'imprimeur Georges-Antoine Bridel. Cette société acquit en 1911 le quotidien La Tribune de Lausanne et Estafette (dès 1913 : Tribune de Lausanne). La même année, elle inaugura son siège de l'avenue de la Gare 33, à Lausanne. Elle fut rachetée en 1925 par Lousonna S.A., holding destinée à gérer des participations majoritaires dans la presse et les arts graphiques, créée par Charles Patru, Jaques Lamunière et Samuel Payot, membres du conseil d'administration de Publicitas S.A. Lousonna S.A. modernisa et développa les imprimeries, étendit sa gamme de publications, investit dans la distribution, la librairie et l'édition (notamment Le Kiosque S.A./Kiosk AG et, dans les années 1970, Naville et Cie S.A., Librairie Payot S.A.). En 1964 fut inaugurée, à la place de l'ancien siège de l'avenue de la Gare 33, la tour du Centre d'Information et d'Arts Graphiques (CIAG).

De 1968 à 1973, la Tribune de Lausanne devint Tribune de Lausanne-le Matin. En 1972, la Feuille d'avis de Lausanne fut rebaptisée 24 heures et la raison sociale de la société éditrice devint 24 heures-Imprimeries Réunies S.A. Alors que 24 heures demeurait le principal quotidien vaudois, la Tribune de Lausanne-le Matin supprima en 1973 sa couleur locale et devint un quotidien populaire romand, sous le titre Tribune-le Matin (dès 1984 : Le matin) ; son édition dominicale, publiée depuis 1914 sous le titre Tribune-Dimanche, devint Le matin dimanche.

En 1982, Lousonna S.A. décida de se concentrer sur la distribution et vendit ses participations dans le secteur de la presse. C'est ainsi que 24 heures-Imprimeries Réunies S.A. et Tribune-Le Matin S.A. furent reprises par Marc et Pierre Lamunière, à travers leur société Edipresse S.A. Ceux-ci développèrent rapidement leurs activités dans l'édition de journaux et de magazines, ainsi que les arts graphiques. En 1988, Edipresse S.A. devint une holding regroupant l'ensemble des activités du groupe Edipresse, dont la société Edipresse Publications S.A. Dès 1990, le groupe entreprit d'investir massivement à l'étranger, surtout dans le sud et l'est de l'Europe. En 1991, il racheta le quotidien Tribune de Genève. La même année, il participa comme actionnaire majoritaire à la création du journal Le nouveau quotidien ; celui-ci disparut cependant dès 1998, fusionnant avec le Journal de Genève et Gazette de Lausanne (issu lui-même de la fusion en 1991 de la Gazette de Lausanne et Journal Suisse et du Journal de Genève) pour devenir Le Temps, quotidien de référence suisse édité à Genève. En 2005, il lança le quotidien gratuit Le matin bleu.

En 2008, le Groupe Edipresse employait 3400 personnes dans le monde et détient un portefeuille de 200 titres et sites web. Si son activité dans l'édition de magazines est internationale, celle relative aux journaux est uniquement exercée en Suisse, où il est l'un des trois éditeurs principaux, le premier en Suisse romande, avec en particulier les quotidiens 24 heures (bassin de diffusion principal : Vaud), Le matin (Suisse romande), Tribune de Genève (Genève) et Le matin bleu (Suisse romande) et l'hebdomadaire dominical Le matin dimanche (Suisse romande). Il possède également 45 % du quotidien Le Temps. S'y ajoutent entre autres les magazines Bilan, Femina, TVguide et Télé-top-Matin, ainsi que les hebdomadaires Terre & nature (paru jusqu'en 1997 sous le titre Le sillon romand), Lausanne-Cités, Genève Home Informations, Journal de Morges, La Broye. Il possède le Centre d'Impression Edipresse (CIE), à Bussigny-près-Lausanne, qui imprime notamment ses principaux journaux.

La Suisse
Cet important quotidien populaire genevois, centré sur l'information régionale et sportive, fut fondé en 1898. Sa société éditrice, Sonor S.A., fut acquise par le groupe Lousonna S.A. en 1942 et revendue en 1982 à Jean-Claude Nicole (JCN Presse S.A.). Paraissant le matin, il fut fortement concurrencé dès 1988 par la Tribune de Genève, jusque-là quotidien du soir et qui parut désormais également le matin. Il disparut en 1994.

Jean-Pierre Grisel
Jean-Pierre Grisel est né en 1920 à Bienne et décédé en 2008 à Lausanne. Après un apprentissage de photographie à Lucerne, il passa de la photo de studio et d'art au photojournalisme et travailla pour diverses agences et plusieurs grands quotidiens suisses. Dès 1958, il devint le photographe officiel des quotidiens Tribune de Lausanne (devenue Tribune de Lausanne-le Matin, puis Tribune-le Matin, puis Le matin) et Feuille d'avis de Lausanne (devenue 24 heures). Il fut l'un des pionniers du photoreportage en Suisse romande, traitant tous les sujets, du fait divers local à la photographie officielle de personnalités mondiales de la politique et du spectacle. A son départ à la retraite en 1985, il déposa l'essentiel de son oeuvre au Musée de l'Elysée, à Lausanne. Il a publié en 1999 Les visiteurs de la Suisse 1945-1965 (texte de Serge Bimpage).

Zone du contrôle de la description

Code d'identification de la notice d'autorité:[01821]

Relations avec des ressources archivistiques

Identification et intitulé de la ressource associé:PP 886