A Epoque savoyarde et épiscopale (Section)

Contexte de plan d'archivage


Cote:A
Intitulé:Epoque savoyarde et épiscopale
Contenu:Au moment de la conquête bernoise de 1536, la majeure partie du territoire de l'actuel canton de Vaud était administrée soit par le duc de Savoie, soit par l'évêque de Lausanne. Les archives ducales avaient leur siège à Chambéry; lors de l'annexion par François 1er, une part importante de celles-ci fut déplacée au château de Bard en vallée d'Aoste, puis à Turin. En septembre 1537, Berne retira de Chambéry un important lot de titres et documents pris dans la Chambre des comptes (Aa 22). Par le traité de Lausanne de 1564, le duc de Savoie renonça au Pays de Vaud, mais récupérait les autres territoires conquis. L'article 16 de ce traité prévoyait une restitution mutuelle de titres (Bu 3/1, 119 et 3/2, 61), ce qui fut fait trois ans plus tard. Les 25 et 26 juin 1567, Berne restituait à la Savoie les titres des trois bailliages de Gex, Thonon et Ternier (Bs 3), alors que le duc Emmanuel-Philibert lui fait remettre les 27 et 28 juin les reconnaissances et autres titres du Pays de Vaud (Fa 1). Ce n'était pourtant là qu'uen section des archives vaudoises, car aujourd'hui encore les Archives d'Etat de Turin possèdent une grande quantité de documents concernant le canton de Vaud à l'époque savoyarde, notamment les comptes.
Les archives épiscopales furent pour une part saisies par Berne et pour uen autre perdues; une troisième, de moindre importance, fut emportée par Sébastien de Montfalcon dans sa fuite (Aa 30) et semble avoir été égarée par la suite. Quant aux archives capitulaires, Berne n'a pu mettre la main que sur une portion, le reste de ce qui subsiste se trouvant pour l'essentiel aux Archives de l'Evêché de Lausanne, à Fribourg, ainsi qu'aux Archives de la Ville de Lausanne pour quelques pièces. En ce qui concerne les archives conventuelles, dont les plus anciennes remontent au Xe siècle, elles furent partagées entre Berne et Lausanne. Pour ces diverses institutions ecclésiastiques, les documents conservés sont d'ordre essentiellement temporel: ceux touchant le spirituel ont pratiquement tous disparu, étant considérés comme sans valeur aucune puisque hérétiques...
Enfin, après la faillite du comte de Gruyère en 1555, Berne obtint l'ancienne Haute-Gruyère, soit le Pays d'Enhaut et le Gessenay, et sa part d'archives, classées principalement dans le fonds IB (325-328) de la section C et en Fc.

La section a suit la nomenclature suivante : Aa Inventaires généraux et généralités (1382-1983), Ab Droits de la Maison de Savoie (1257-1613), Ac Évêché, Chapitre, Cathédrale (1214-1664), Ad Couvents (1260-1848), Ae Églises et hôpitaux (1299-1536), Af Seigneurs et familles diverses (1322-1536), Ag Comptes de châtellenies et péages (1257-1578), Ah Hors du Pays de Vaud (1282-1536).
Notes:Cette section comprend les registres (pour les parchemins et les papiers, voir section C dont les dates de rédaction dépassent les bornes temporelles de la période médiévale). Il faut mettre en relation le fonds Ad avec les sous-sections C VII à C XIV, et le fonds Af avec les sous-sections C XV et C XVI.

Coutaz, Gilbert, avec la collaboration de Pierre-Yves Favez et Sandrine Fantys, Un patrimoine exceptionnel et complexe aux Archives cantonales vaudoises : les archives médiévales, Chavannes-près-Renens, Archives cantonales vaudoises, 2001, p. 23.
Information sur le traitement:Cette section fait partie du Plan général des Archives cantonales vaudoises de 1915. C'est une section close.
Au cours de l'ère bernoise, ces documents ont connu différents classements. L'un d'eux, encore partiellement en vigueur a pour nom l'inventaire blanc (IB).
Pour l'essentiel, les archives vaudoises furent transférées à Lausanne en 1798; parmi les entrées ultérieures, signalons un lot important entré en 1843. Plusieurs classements furent entrepris au XIXe siècle et au début du XXe siècle par les historiens Ernest Grégoire et Jean-Joseph Hisely et par les archivistes Pierre-Antoine Baron, Aymon de Crousaz et Alfred Millioud. Le plan de classement arrêté en 1915 par une commission d'historiens et réalisé par l'archiviste Maxime Reymond consacra l'éclatement des vieilles séries bernoises en partie inventoriées, mais déjà entamées par les archivistes précédents, en séparant les registres des plans et des actes, ainsi que dans la mesure du possible, les ères médiévales et moderne: les registres de la période savoyarde et épiscopale furent classés en A, ceux de l'époque bernoise en B, les plans en G et l'ensemble des parchemins et papiers en C. En règle générale, cette répartition a été respectée bien que l'éparpillement du fonds IB (voir section C) n'ait pas été achevé. Il faut remarquer que certains répertoires classés en Aa dépassent le cadre médiéval.
 

Descripteurs

Entrées:  noblesse française savoyarde (Matières\N)
  noblesse suisse vaudoise (Matières\N)
  seigneuries suisses vaudoises (Matières\S)
  péage (Matières\P)
  [comptes] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  [parchemin] (Matières\ Subdivisions\de forme)
  archives publiques (Matières\A)
  archives ecclésiastiques (Matières\A)
  archives administratives (Matières\A)
  Vaud (Suisse) (Lieux\V)
  Moyen-Âge (Matières\M)
  SAVOIE. DUCHE (1416-1720) (Personnes\S)
  SAVOIE. COMTE (1160-1415) (Personnes\S)
  LAUSANNE. DIOCESE (600-1821) (Personnes\L)
  LAUSANNE. DIOCESE (600-1821). CHAPITRE CATHEDRAL (Personnes\L)
  pouvoir spirituel (Matières\P)
  pouvoir temporel (Matières\P)
  monastère (Matières\M)
  Eglise (Matières\E)
  hospice (Matières\H)
  noblesse suisse (Matières\N)
 

URL pour cette unité de description

URL: http://www.davel.etat-de-vaud.ch/detail.aspx?ID=248
 

Médias Sociaux

Partager
 
Accueil|Connexion|de en fr it nl sl ar hu ro
Inventaires des Archives cantonales vaudoises